Assurance santé : des contrats de mutuelle plus lisibles25/06/2018  



Pour permettre aux adhérents des mutuelles de mieux comparer les contrats, leurs garanties et tarifs, le CCSF, Comité consultatif du secteur financier, approuve la présentation harmonisée des postes de remboursement concernant l’hospitalisation, le dentaire, les soins courants, l’optique et les aides auditives.Pour chacun de ces postes, les principaux intitulés des garanties seront harmonisés, le contrat d’assurance complémentaire santé comportera des exemples de remboursement chiffrés en avec l’indication d’une somme en euros et non pas un pourcentage. Ainsi, indique le CCSF, « les exemples feront apparaître clairement les tarifs opposables (réglementaires ou conventionnels), les tarifs moyens constatés au niveau national quand ils sont libres, le remboursement de l’assurance maladie obligatoire, le remboursement de l’assurance maladie complémentaire et le reste à charge pour le patient ».


 Autres articles sur le même sujet :
Arbitrage sur la prise en charge des soins dentaires

Marisol Touraine approuve les propositions de l'arbitrage mettant en œuvre de nouveaux tarifs et plafonds relatifs aux soins dentaires.

Soins à l'étranger : comment se faire rembourser ?

Les soins médicaux dispensés à l'étranger ne sont pas tous susceptibles d'être remboursés par la Sécurité sociale.

Mutuelle d'entreprise obligatoire : quid des anciens salariés ?

Le 1er juillet prochain, l’encadrement progressif des tarifs des contrats d'assurance complémentaire santé entrera en vigueur pour les anciens salariés qui souhaitent conserver leur mutuelle d'entreprise.

Prix des médecins en hausse

Le prix de la consultation chez un médecin généraliste de secteur 1 (tarifs conventionnés), fixé à 23 € depuis 2011, pourrait bien être revu à la hausse.

Le RSI évolue, enfin !

Il y a du nouveau pour le régime social des indépendants (RSI), concernant les délais de carence en cas de maladie et de grossesse.

Au bureau on peut papoter mais pas vapoter !

L'interdiction de vapoter au travail entrera en vigueur le 1er octobre 2017.