Avion retardé : pourquoi il faut toujours garder la carte d’embarquement26/03/2018  



Les passagers d’un avion qui atterrit avec plusieurs heures de retard ont droit à une indemnisation par la compagnie aérienne, conformément à un règlement européen (CE 261/2004). Mais c’est à la à condition d’apporter la preuve qu’ils se sont bien présentés à l’embarquement ou qu’ils ont réellement effectué le vol. Par exemple en donnant copie de leur carte d’embarquement. La seule présentation des billets ne suffit pas.

Cass. civ. 1re ch., 14 février 2018, n° 16-23.205


 Autres articles sur le même sujet :
Retard d’avion : comment calculer la compensation ?

Vol d’avion ou vol d’oiseau ? Pour calculer la compensation due lors d’un retard, la Cour de justice juge que c’est la distance à vol d’oiseau qui compte.

Comment refaire sa carte grise perdue, volée ou abîmée ?

Depuis le 2 juin 2017, il est possible de demander via Internet un duplicata du certificat d'immatriculation - la carte grise - en cas de perte, de vol ou de détérioration.

Avion : l’obligation d’information limitée

Une famille, n’ayant pas été autorisée à embarquer à bord du vol Paris-Phnom Penh de la Malaysia Airlines

Vols Ryanair annulés, comment se faire rembourser ?

La compagnie Ryanair a annoncé qu’elle se conformait aux règles d’indemnisation en vigueur pour dédommager ses clients concernés par sa vague d’annulations de vols.

A quel âge effectue t-on son premier voyage en avion ?

Vol low-cost, réservation en ligne, multiplication des offres touristiques... les voyages sont désormais plus faciles d'accès.

La fin des moteurs thermiques

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, vient de présenter son Plan climat. Deux mesures concernent tout particulièrement les transports.