Défiscalisation outre-mer : le Conseil d’Etat jette un froid sur les panneaux solaires 12/06/2017  



La question controversée du fait générateur de la réduction d’impôt pour investissements outre-mer dans des centrales photovoltaïques est tranchée : cet avantage s’appliquait au titre de l’année au cours de laquelle l’installation était effectivement raccordée au réseau EDF. Confirmant la position de l’administration, le Conseil d’Etat a en effet jugé que la date à retenir était celle du raccordement effectif des installations au réseau public d’électricité dès lors que les centrales photovoltaïques ne peuvent être effectivement exploitées et, par suite productives de revenus, qu’à compter de cette date.

Pour mémoire, pour les investissements réalisés jusqu’au 29 septembre 2009, une réduction d’impôt était prévue en faveur des investissements outre-mer portant sur des centrales photovoltaïques (CGI art. 199 undecies B). Suite à l’engouement suscité par ce type d’investissements destinés à être loués à des sociétés en vue de leur exploitation pour la production et la vente d’électricité, l’administration a remis en cause de nombreux montages. Elle considérait en effet que la réduction d’impôt ne pouvait s’appliquer au titre de l’année au cours de laquelle était déposée la demande de raccordement au réseau EDF ou celle de la délivrance de l’attestation de conformité par le comité national pour la sécurité des usagers de l'électricité (Consuel) mais seulement au titre de l’année au cours de laquelle l’installation était raccordée au réseau. Ces nombreux redressements ont entraîné un important contentieux que le Conseil d’Etat vient donc de trancher définitivement dans un sens défavorable aux contribuables.

 


 Autres articles sur le même sujet :
11 Sofica à saisir avant de la fin de l’année

Chaque année, le CNC publie une liste de Sofica (Société de financement du cinéma) agréées. Pour les contribuables souhaitant défiscaliser en investissant dans le cinéma par ce biais, c’est la course. Car les banques les réservent à leurs meilleurs clients.

Pas de CSG/CRDS pour les non-résidents

Le Conseil d'Etat s'aligne sur la position de la Cour de justice européenne pour l’application de la CSG/CRDS aux non-résidents.

Que deviennent les déficits fonciers en fin de location ?

Pour le Conseil d’Etat, en fin de location, les déficits fonciers ne sont pas à imputer sur le revenu global mais sur les revenus fonciers de l'année où ils ont été réalisés et peuvent, le cas échéant, devenir reportables sur les revenus fonciers issus d'autres locations.

4 100 départs de riches en un an

Le nombre de contribuables aux revenus supérieurs à 100.000 euros ayant quitté la France pour s'installer à l'étranger a augmenté de 10% en 2014, selon un rapport remis au Parlement.

La banque n’est pas responsable d’une mise en relation

La banque n'est pas garante des programmes d'investissements d'une société extérieure présentés à ses clients.

Les résidences secondaires n’ont pas le droit de CITE

Pas de crédit d'impôt transition énergétique pour les résidences secondaires ou les investissements locatifs.