Le Fisc moins efficace en 201605/06/2017  



L'année 2016 n'a pas été un cru aussi exceptionnel pour les services fiscaux que 2015. Les redressements notifiés par le fisc l'année dernière se sont élevés à 19,5 milliards d'euros, en retrait de 1,7 milliard par rapport à l'année précédente, relève la Cour des comptes dans son rapport sur le Budget de l'État publié mercredi. Cette somme demeure toutefois à un niveau très élevé. Cette diminution s'explique en partie par le recul des montants redressés via la cellule de régularisation des avoirs rapatriés de l'étranger.


 Autres articles sur le même sujet :
Taux réduit de réduit de TVA : formalités allégées en dessous de 300 euros

L'administration fiscale vient de préciser dans un bulletin officiel que l'attestation simplifiée n° 1301-SD ne doit pas établie lorsque le montant des travaux pour réparation et entretien, toutes taxes comprises, est inférieur à 300 euros.

La baisse des impôts, c'est maintenant !

François Hollande a confirmé des baisses d'impôts pour 2016, assurant qu'elles concerneront "plus de 8 millions" de foyers pour un montant total de "plus de 2 milliards d'euros".

Le Fisc contrôle moins mais mieux !

Les services de l'administration fiscale a opéré moins de contrôles fiscaux en 2015 par rapport à 2014, passant de 51 740 opérations à 50 168.

ISF : comment évaluer un ensemble immobilier ?

Un contribuable déclare à l'ISF un ensemble immobilier composé d'une part d'un appartement de 90 m2 et d'autre part d'ateliers, de salles de cours et d'une galerie d'art d'une superficie de 518 m2. Le tout loué à une société. L'administration le redresse pour insuffisance d'évaluation.

Des aides pour transformer les bureaux en logement

L'Assemblée Nationale a voté la semaine dernière une mesure fiscale destinée à faciliter la transformation de bureaux vacants en logements, annoncée par Anne Hidalgo en 2014, lors de la course à la mairie de Paris.

Prélèvement sociaux payés à tort

L'administration fiscale précise les modalités de remboursement des prélèvements sociaux payés à tort.