Logement étudiant : combien ça coûte ?05/06/2017  



Sur les 35.000 demandes de locataires étudiants, analysées par LocService.fr, une majorité recherche en priorité un studio ou un appartement T1 (une pièce). L’appartement avec une chambre (T2) est le choix de 14% d’étudiants en couple ou plus aisés. La chambre étudiante, indépendante ou chez l’habitant, recueille 9% des recherches alors qu’un logement en colocation est plébiscité par 20% des étudiants.

Au niveau national, le budget logement des étudiants est de 583 €. En province, un étudiant dispose d’un budget de 515 € contre 667 € en grande couronne parisienne et 723 € en petite couronne. Quant aux étudiants qui souhaitent habiter dans la capitale, leur budget moyen mensuel, charges comprises, s’élève à 802 €. En moyenne, les chambres étudiantes se louent 391 € pour une surface de 14 m2, les studios 496 € pour 24 m2 et les appartements T1 489 € pour 30 m2. Pour les appartements T2, la surface constatée est de 43 m2 et le loyer moyen de 641 €.


 Autres articles sur le même sujet :
Demande de bourse étudiante, c’est maintenant !

Les étudiants et les futurs étudiants ont jusqu'au 31 mai 2017 pour effectuer en ligne leur demande de bourse et/ou de logement en résidence universitaire en vue de la rentrée 2017.

Les APL baissent de 5 euros par mois

Les aides personnalisées au logement (APL), qui bénéficient à 13 millions de personnes, dont 800 000 étudiants, baissent de cinq euros par mois, à compter du 1er octobre.

Baisse des prix des loyers pour les étudiants

"Si la rentrée 2014 fût marquée par une baisse généralisée des prix des loyers dans la majorité des grandes villes françaises, 2015 confirme cette tendance", indique le site spécialisé location-etudiant.fr qui vient de publier son baromètre annuel des loyers des logements proposés aux étudiants.

Le marché des résidences étudiantes a encore du potentiel

La demande de logements étudiants est toujours en progression alors que l'offre reste insuffisante.

Nouveaux diagnostics obligatoires

Lors de la location d'un logement vide ou meublé, deux diagnostics, l'un pour l'installation de gaz, l'autre, pour celle de l'électricité, devront être fournis.

Pas d’aides pour les logements indécents

Un décret du 18 février 2015 empêche désormais les propriétaires proposant à la location des logements indécents de toucher les allocations logement.