Le marché locatif est enrhumé depuis cet hiver05/06/2017  



La pression de la demande est restée soutenue durant une grande partie de l’année 2016 : mais après un redémarrage rapide en 2015, l’activité a commencé à reculer dès l’automne. Pourtant, le marché affichait encore un taux de mobilité résidentielle élevé, comparable à celui qui se constatait avant que ne se déclenche la crise économique et financière internationale des années 2008-2009. Cependant, depuis le début de l’année 2017, l’activité du marché locatif privé hésite et recule : avec - 2.4 % sur les cinq premiers mois de l’année, en glissement annuel2 (- 4.9 % depuis 2015). Alors qu’habituellement, après une baisse d’activité sensible durant les mois d’hiver, le marché se ressaisit avec l’arrivée du printemps, cette année la mobilité résidentielle des ménages se dégrade.


 Autres articles sur le même sujet :
Le marché locatif se raffermit

Selon la dernière note de conjoncture de l’observatoire Clameur, depuis le début de l’année 2015, la reprise d’activité du marché locatif privé se renforce.

Les loyers ont augmenté de 1 % depuis le début de l'année

Selon l'observatoire Clameur, le marché locatif a encore été très actif cette année. Après avoir progressé de 11,4 % en 2015, le nombre de relocations et de locations nouvelles évoluent de +8,9 % sur les dix premiers mois de 2016, en glissement annuel.

Encadrement annuel des loyers reconduit dans 28 agglomérations

Le dispositif permettant de contenir la hausse des loyers dans 28 agglomérations qui connaissent une forte tension du marché locatif est reconduit comme chaque année.

En 2015, les charges de copropriété ont évolué au même rythme que l'inflation

Après une augmentation de + 5,7 % en 2013, suivie d'une baisse de - 4,9 % en 2014, les charges de copropriété de l'exercice 2015 n'ont progressé que de + 0,7 %, sensiblement au même niveau que l'inflation, c'est-à-dire relativement faible.

Baisse des APL : Baisse du seuil de déclenchement

Pour éviter l'exclusion de plusieurs dizaines de milliers de bénéficiaires des APL, le gouvernement a décidé d'abaisser le niveau à partir duquel l'aide au logement n'est pas versée.

Le marché locatif en 2015

Selon l’Observatoire LocService 2016, qui analyse le marché locatif français, globalement, en 2015, la surface moyenne des logements loués en France correspondait à 47 m² pour un loyer moyen de 624 € par mois, charges comprises. Soit 10 € de plus qu’en 2014.