Le marché locatif est enrhumé depuis cet hiver05/06/2017  



La pression de la demande est restée soutenue durant une grande partie de l’année 2016 : mais après un redémarrage rapide en 2015, l’activité a commencé à reculer dès l’automne. Pourtant, le marché affichait encore un taux de mobilité résidentielle élevé, comparable à celui qui se constatait avant que ne se déclenche la crise économique et financière internationale des années 2008-2009. Cependant, depuis le début de l’année 2017, l’activité du marché locatif privé hésite et recule : avec - 2.4 % sur les cinq premiers mois de l’année, en glissement annuel2 (- 4.9 % depuis 2015). Alors qu’habituellement, après une baisse d’activité sensible durant les mois d’hiver, le marché se ressaisit avec l’arrivée du printemps, cette année la mobilité résidentielle des ménages se dégrade.


 Autres articles sur le même sujet :
Le marché locatif se raffermit

Selon la dernière note de conjoncture de l’observatoire Clameur, depuis le début de l’année 2015, la reprise d’activité du marché locatif privé se renforce.

Le marché locatif en 2015

Selon l’Observatoire LocService 2016, qui analyse le marché locatif français, globalement, en 2015, la surface moyenne des logements loués en France correspondait à 47 m² pour un loyer moyen de 624 € par mois, charges comprises. Soit 10 € de plus qu’en 2014.

Loyers en baisse dans les grandes villes

Selon l’Observatoire Clameur, les loyers baissent depuis le début de l’année 2015 dans la majorité des grandes villes de France.

Les loyers ont enregistré une baisse, malgré l’IRL

Selon Century 21, en 2014, le marché locatif privé a encore une fois démontré qu’il était capable de s’autoréguler et de tenir compte du contexte économique. Les loyers moyens ont enregistré une baisse de 1,1 % en 2014 dans toute la France, alors même que l’Indice de référence des loyers (IRL) progressait de 0,47 %.

Les loyers « loi de 48 » revalorisés de 0,15 %

Les loyers des baux soumis à la loi de 1948 peuvent, sous certaines conditions, être modifiés et augmentés selon des barèmes fixés chaque année par décret. Ces derniers viennent d'être publiés et s'appliquent rétroactivement depuis le 01/07/2015.

Immobilier de bureau : Transactions locatives en hausse

Selon Immostat, après une certaine stabilité depuis le premier trimestre 2015, le niveau moyen des mesures d’accompagnement des transactions locatives de bureaux en Ile-de-France enregistre une progression au dernier trimestre 2015 pour atteindre 21,5% (+1,0 point par rapport au trimestre précédent).